Les leaders européens approuvent le Traité de Lisbonne

Le nouveau Traité de Lisbonne a vu le jour aujourd’hui. Il s’agit d’une victoire pour l’Europe”. C’est sur cette déclaration que le président du Conseil de l’Union européenne, José Sócrates, a annoncé l’accord des leaders européens à l’égard du nouveau traité réformateur. Pendant la conférence de presse qui a clos la première journée de ce Sommet informel de Lisbonne, José Sócrates a également annoncé que le traité réformateur de l’UE sera formellement signé le 13 décembre 2007, à Lisbonne.

Pour le président en exercice du Conseil de l’UE, cet accord sur le nouveau traité permet à l’Europe de “transposer une impasse longue de plusieurs années et de transposer sa crise institutionnelle, en franchissant par la même occasion un pas important quant à son affirmation”.

«Grâce à cet accord et grâce au nouveau Traité, l’Europe montre que le projet européen est en essor», a encore souligné José Sócrates, en précisant qu’à partir de maintenant l’Europe peut regarder le futur avec confiance”

“La présidence portugaise s’est acquittée de son plan : discuter et approuver le traité jeudi et, vendredi, commencer l’examen des questions importantes quant à l’avenir de l’UE”, a déclaré José Sócrates. Le président du Conseil de l’UE a remercié publiquement le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, de tout l’appui donné à la présidence au long de ce processus visant à conclure le Traité.

Toujours pendant la conférence de presse, José Manuel Barroso s’est manifesté «extrêmement heureux» de l’accord conclu entre les 27 Etats membres de l’UE. «Il est vrai qu’au cours de la présidence allemande de grands pas ont pu être faits, mais nous avons compté sur la détermination et sur la compétence de la présidence portugaise pour parvenir à cet accord historique», a dit le président de la Commission.

Selon Barroso, dotée d’un Traité réformateur, l’Europe est mieux bardée pour assumer son rôle dans le monde et pour résoudre les problèmes de l’économie et de ses citoyens”.

Cliquez ici pour en savoir davantage sur cette réunion